US Beni Doula- WR M’sila : La commission fédérale de recours confirme la décision de la LNFA | lnf-amateur.dz

US Beni Doula- WR M’sila : La commission fédérale de recours confirme la décision de la LNFA

La commission fédérale de recours a confirmé la décision prise en première instance ( la commission de discipline de la Ligue Nationale de Football Amateur)   au sujet de la rencontre US Beni Douala – WR M’sila qui devait se jouer le 8  avril 2017

Voici un rappel  de la décision de la commission de discipline de la LNFA

Additif affaire N° 588: Match US Beni Douala – WR M’sila du 08/04/2017 (Seniors) non joué.

–            Après  étude de la feuille de match

–             Après lecture des rapports de l’arbitre et délégué

–             Après lecture des rapports des deux équipes USBD et WRM

–             Après  étude des pièces versées dans le dossier du WRM

–             Après audition des dirigeants du WRM et l’USBD

 

Attendu : que selon  les dirigeants du  WRM leur renoncement  de prendre part  à la rencontre est consécutif au caillassage  de leur moyen de transport avant leur arrivée  au stade.

Attendu : qu’après le caillassage du bus, le club s’est dirigé à la brigade de la police laquelle selon le rapport introduit par le plaignant l’a escorté jusqu’à l’entrée principale du stade.

Attendu : que selon le même rapport, à l’arrivée du bus transportant la délégation le commissaire du match en présence des membres des services de sécurité est venu les accueillir et les inviter à rejoindre les vestiaires sous son entière responsabilité »

Attendu : que toujours selon les écrits du club WRM, les joueurs et les dirigeants en se rendant aux vestiaires à la demande du commissaire du match auraient trouvé le tunnel envahit par des « stadiers  dont certains étaient accompagnés par des chiens ». Devant une telle situation « selon le même rapport, le club a rebroussé chemin et refusé d’accéder aux vestiaires tant que le tunnel n’est pas sécurisé.

Attendu : que dans sa plaidoirie le club WRM ajoute que dans la cour « une attaque en bonne et due forme a été déclenchée contre ses joueurs et dirigeants en présence du commissaire du match.

En conclusion de son rapport le club WRM dit avoir « quitté les lieux dans la précipitation avec pour seul souci : « sauver nos vie »

Attendu : qu’à l’appui de son dossier le club WRM a versé :

1-           Quatre (04) certificats médicaux de joueurs délivrés par l’établissement public de proximité de Draa Ben Khedda datés du 08 Avril 2017 ne « signalant aucune lésion ou fracture ».

2-           Un (01) certificat médical d’un dirigeant âgé de 54 ans « qui présente une fracture ».

Ces mêmes certificats ont été appuyés des certificats de coups et blessures  délivrés en date du 09 Avril 2017 par un médecin légiste installé à M’sila accordant aux joueurs entre 2 et 4 joueurs d’arrêt de travail et au dirigeant un arrêt de 08 jours.

Attendu : qu’à la lecture des rapports des officiels du match il ressort ce qui suit :

–             A l’arrivée du bus devant le portail du stade, le commissaire du match en compagnie

du responsable de la sécurité ont accueillit la délégation du WRM après avoir constaté les vitrines brisées il invita la délégation à rejoindre les vestiaires.

Attendu : qu’après avoir essuyé un refus au motif de l’absence de sécurité il rassure l’équipe qu’elle est sous sa responsabilité et le service d’ordre présent en force.

Attendu : que le club plaignant a exigé d’évacuer l’accès aux vestiaires au préalable ce qui est fait selon les rapports de l’arbitre directeur et du commissaire.

Attendu : que selon les officiels, malgré que toutes les conditions de sécurité étaient réunies la délégation du WRM a refusé de rejoindre les vestiaires pour prendre part à la rencontre.

Attendu : que dans leurs rapports complémentaires sollicités par la commission de discipline au vu du contenu du rapport du club plaignant.

–             Les officiels du match réfutent toute présence de chiens devant le bus de la délégation

ou dans les espaces adjacents ou menant aux vestiaires.

En conclusion, dans la feuille de match et les rapports initiaux et complémentaires des officiels de la rencontre il apparait qu’abstraction des vitres cassés et des palabres verbales entre les deux délégations sans aucune agression physique de part et d’autre les conditions de sécurité étaient présentes pour le déroulement de la rencontre. Signalant à l’occasion une présence renforcée des forces de l’ordre en charge de la rencontre (présence confortée par les photos fournies par le club WRM).

Attendu : par ailleurs que le commissaire de match a signalé dans son rapport une dispute verbale entre les présidents  des deux clubs lors de laquelle celui de l’USBD a ordonné à des  individus d’attaquer le bus, mais la situation  est vite maitrisée par l’intervention du service d’ordre qui a évacué de l’enceinte du stade toute personne étrangère.

Attendu : qu’en matière  de responsabilité du club recevant avant, pendant et après la rencontre elle est définit par le règlement des championnats de football amateur « seniors : édition 2016 » en son article 46 ainsi « l’avant match comme  étant le « laps de temps entre l’entrée des  équipes dans l’enceinte  du stade et le coup de sifflet initial de l’arbitre »

Attendu : qu’en tout état de cause, seul l’arbitre directeur  de la rencontre, après concertation avec ses deux (02) Arbitres assistant,  le commissaire au match et le responsable du service d’ordre est habilité  à  constater l’absence ou l’insuffisance de sécurité nécessaire au bon ou non déroulement d’une rencontre (Art 50).

Attendu : que devant l’obstination des dirigeants du WR M’sila de ne pas participer à la rencontre malgré que toutes les conditions  étaient réunies selon les rapports des Officiels du match (arbitre et commissaire de match)  contraignant de  faite, l’arbitre directeur à décider l’annulation du match   conformément aux prérogatives que lui confère la loi V de l’IFAB/FIFA.

Attendu : que les photos fournies par le club plaignant à l’appui de son rapport mettent  en évidence  une présence effective importante des membres de service de sécurité en  charge de la rencontre

Considérant tout ce qui précède en application  des dispositions du règlement des championnats de

football Amateur  (seniors : Edition 2016 Articles 46, 47, 50, 62 et 65)