Non classé

Décès de l’ex international Mansouri Fawzi : Les condoléances du Président de la LNFA

mansouri

Mansouri Fawzi , arrière latéral de l’équipe nationale algérienne de football dans les années 80, nous quittés ce mardi à l’âge de 66 ans. C’est son ancien club de Montpellier qui a annoncé la triste nouvelle et qui a dévoilé qu’il avait  lutté contre une longue maladie depuis plusieurs mois.

Natif de Menzel Bourguiba en Tunisie le 17 janvier 1956, Mansouri a accompli l’essentiel de sa carrière en France. Il a joué dans plusieurs formations françaises : Nîmes Olympique (1975-1980), AS Béziers (1980-1981), puis Montpellier (1981-1983), le FC Mulhouse (1983-1985). En 1985, il décide de revenir au Montpellier pour disputer une dernière saison.

C’est l’entraîneur Russe Evguine Rogov qui l’a appelé pour la première fois en Equipe Nationale; c’était lors du match aller à Lagos en octobre 1981 contre le Nigeria. Face à cette redoutable formation Nigerianne qui avait décroché le trophée de la Coupe d’Afrique 15 mois auparavant, Rogov n’a pas hésité à titulariser le Montpellerin  dans une rencontre, capitale pour la qualification en coupe du Monde 1982.

Depuis cette date, il est devenu l’un des remparts défensifs de la sélection nationale et ce jusqu’à juin 1986. Il a participé aux grandes compétitions internationales : Les phases finales de la coupe du monde de 1982 et 1986, Les coupe d’Afrique des nations de 1982, 1984 et 1986. Il a porté 25 fois le maillot vert et il a marqué un seul but.

Suite à la disparition de ce grand joueur qui a marqué sa présence en équipe nationale, le Président de la Ligue Nationale du Football Amateur, M.Ali Malek, exprime sa tristesse et sa consternation. « C’était un joueur très apprécié techniquement et moralement aussi bien de ses co-équipiers que de supporteurs». Il adresse à la famille et aux proches du défunt ses condoléances les plus attristées, il compatit ,au nom du bureau exécutif, à leur douleur.

Que Dieu le tout puissant accueille le défunt en son vaste paradis. A DIEU NOUS APPARTENONS, À DIEU NOUS RETOURNONS.
.